_DSC3942.jpg

Actualités

Les dernières infos et les prochains concerts :)

i giardini vu par Stanislas Alleaume, Live à Venise!

Live au Palazzetto Bru Zane, Venise

Pauline Buet, Marie Chilemme, Guillaume Chilemme et David Violi dans un film de Stanislas Alleaume

Extraits du quatuor avec piano de Guillaume Lekeu et Fernand de la Tombelle 

 

 

Retrouvez i giardini  dans leur prochaine production: "Les Fleurs du mâle" dès le 30 novembre et 2 décembre prochain à Venise et Berlin avec Norma Nahoun, Marie Gautrot, Pauline Buet et David Violi

Le Babillard : Mieux connaître Félicien David

"Du côté chambriste, le premier Trio avec piano est l’une des pages les plus séduisantes ici enregistrées. Il faut dire que Pascal Monlong (violon), Pauline Buet (violoncelle) et David Violi (piano) joue cette musique avec engagement et distinction. On apprécie le grain des cordes, la vigueur du phrasé, la beauté du toucher du piano, la grâce et l’élégance de l’ensemble, la fraîcheur — encore elle — aussi avec laquelle la partition est abordée et restituée. À vrai dire, on en redemande !"

Sortie du livre CD Félicien David

Août 2017 : le 4ème volume de la collection du Palazzetto Bru Zane est désormais disponible. Retrouvez I Giardini dans le trio n°1 de Félicien David.

"Le Trio n°1 sous les doigts inspirés des 3 musiciens requis pour cette révélation affirme une santé revigorante, elle aussi très mendelssohnienne; haletante, printanière (premier Allegro). Voici la partition la plus directement sincère de David (tendresse sans effets du Molto adagio, enfin caractère à la belle fierté cravachée, à l’éloquence facétieuse aussi, nerveuse voire sanguine et d’une intonation idéalement nuancée dans le Final-allegretto) : belle fusion des 3 tempéraments chambristes pour une partition qui méritait elle, absolument d’être redécouverte." Ernst Van Bek, Classiquenews.com

David-Christophe-Colomb-Musique-de-chambre-symphonique-et-sacree-Pal-bru-zane-cd-portraits-volume-4-1810-1976-review-critique-presentation-compte-rendu-par-classiquenews1.jpg
Enregistrement Fernand de la Tombelle à Venise mai 2017
IMG-4762.JPG

Quelques images de la dernière séance d'enregistrement des giardini au Palazzetto Bru Zane de Venise par Stanislas Alleaume

Violon : Guillaume Chilemme

Alto : Marie Chilemme

Violoncelle : Pauline Buet

Piano : David Violi

sortie du disque prévue pour 2019

 

IMG-4763.JPG
FFFF Télérama pour "Il était une fois"

 

La féerie des compositeurs du XIXe, tels Offenbach, Rossini ou Toulmouche, fil de cet opéra imaginaire à deux voix, cocasse et débordant de charme.

Voilà un disque délicieux, une friandise musicale à faire fondre par les oreilles les esprits les plus rétifs à l'univers du merveilleux. On le doit une fois encore au très prolifique Centre de musique romantique française du Palazzetto Bru Zane. Lequel a repris le principe du récital-spectacle Au pays où se fait la guerre (interprété par Isabelle Druet et le même Quatuor Giardini, lire Télérama no 3387), pour construire cet « opéra imaginaire » constitué d'airs d'opérette transcrits pour quatuor piano et cordes. A priori, rien à voir entre les mondes des très connus Jacques Offenbach, Gioacchino Rossini ou Jules Massenet et ceux des bien plus discrets (voire totalement oubliés) Charles Silver, Laurent de Rillé (délicieux duo extrait de son Petit Poucet), Nicolas Isouard, Frédéric Toulmouche (savoureuse ode au flirt tirée de La Saint-Valentin) et Gaston Serpette. Rien, sauf la thématique de la féerie, retricotée par Alexandre Dratwicki, l'auteur des arrangements, en « conte universel »débordant de charme et de drôlerie. Y interviennent une reine dépitée, un prince velléitaire, une future princesse ingénue, une fée bienveillante (douée de parole par la chanteuse et compositrice Pauline Viardot), deux soeurs un peu trop sûres de leur séduction... et une demoiselle du téléphone aux con-seils croquignolets (« Si vous aimez n'en dites rien/on vous aimera davantage »).

L'une des meilleures idées de cet album joliment illustré (par Delphine Jacquot), c'est d'avoir distribué les rôles à deux jeunes chanteuses talentueuses, à la diction soignée et aux timbres et tempéraments très complémentaires, l'un solaire, l'autre lunaire. Au soprano frais et clair de Jodie Devos répond ainsi le mezzo-soprano plus sombre et chaleureux de Caroline Meng. Teintés de malice, leurs duos fonctionnent particulièrement bien, la mezzo se chargeant, comme il est d'usage, des rôles masculins. Leurs voix fusionnent en douceur avec celles des cordes et du piano, les instruments reprenant parfois l'avantage pour quelques pièces purement instrumentales (d'Ernest Chausson, Marie-Joseph-Alexandre Déodat de Séverac et Florent Schmitt), qui ajoutent leur propre note d'humeur et parachèvent ainsi la réussite de ce conte musical transformiste. — Sophie Bourdais

 

Ce programme sera donné en récital le 12 août à Fécamp (76), le 20 décembre à Saintes (17) et le 26 mars 2017 à l'Arsenal de Metz (57). La captation vidéo, réalisée le 4 juin au Théâtre des Bouffes du Nord, est toujours disponible sur medici.tv.

Sophie Bourdais

 

I Giardini