Biographie de Léa Hennino

 

Léa Hennino

Reconnue comme l'une des altistes les plus prometteuses de sa génération, Léa s'est produite sur de grandes scènes internationales au côté d'artistes tel que Quatuor Modigliani, Guy Braunstein, Clara Jumi-Kang, Zvi Plesser, Adam Laloum, Thorleif Tedeen, Anna Fedorova, Francois Salque, David Kadoush, Alexandra Soumm, Edgar Moreau, Alina Pogotskina, Alena Baeva, Nicholas Angelich, Gauthier Capucon, Jérôme Pernoo, Lars Anders Tomter, Nelson Goerner, Marc Coppey, Anne Queffelec, Martin Beaver, Itamar Golan, Denis Pascal... En 2014, elle prend part à une tournée européenne de l’intégrale des quintettes de Mozart au côté de Renaud Capucon, Alina Ibragimova, Hanna Weinmeister, Gérard Caussé et Clemens Hagen. Léa est aussi régulièrement invitée par différents ensembles comme i giardini, les Dissonnances, l'Ensemble Variances, Le Balcon ... Léa prend également part à la troupe du Centre de musique de chambre de Paris mené par Jérôme Pernoo pour deux saisons consécutives.

En 2016, elle interprète le concerto rhapsodie de Martinü avec le Hradec Kralové Philharmonique Orchestra en République Tchèque et est invitée par l'Armenian Philharmonique Orchestra pour la saison 2017/2018. Sélectionnée pour participer à de prestigieuses académies internationales comme Krzyzowa Music for Europe (Pologne), Kronberg "Cello Plus" (Allemagne), Ravinia Steans Music Institut (USA), Verbier Festival Academy (Suisse), IMS Prussia Cove (Angleterre), Aurora Chamber Music (Suède), Encuentro de Santander (Espagne), elle se produit dans diverses formations lors de concerts et master classes avec notamment Tabea Zimmermann, Antoine Tamestit, Kim Kashkashian, Lars Anders Tomter, Thomas Rieble, Veronika Hagen, Pamela Frank, Miriam Fried, Ferenc Rados, Gabor Takacs-Nagy, Hatto Beyerle...

Enrichie de ces nombreuses rencontres, Léa remporte des prix lors de Concours en France, Allemagne, Luxembourg et devient également lauréate de la Yamaha Music Fondation of Europe, de la Fondation Meyer et de l'Adami. Lauréate du CNSMD de Paris où elle étudie auprès de Sabine Toutain et Christophe Gaugué, Léa travaille également un an avec l'altiste japonaise Nobuko Imai à Genève. Elle se perfectionne ensuite auprès de l'altiste anglais Lawrence Power à Zürich pendant deux ans.

Léa est désormais académiste et ambassadrice de Dakapp, application de cours en ligne.

Léa joue un alto de Charles Coquet fait pour elle en 2014 à Paris.

Retour